FR France Investisseur professionnel
Obligations taux fixe

Dette des marchés émergents : une position (en devise) forte

octobre 2019 - 3 min lire

La performance de l’ensemble des classes d’actifs de la dette des marchés émergents (EMD) a été mitigée au troisième trimestre alors qu’un certain nombre de risques géopolitiques continuaient de se faire sentir sur l’ensemble des marchés émergents.

Faits marquants

Un marché résilient face à des conditions difficiles
La performance de l’ensemble des classes d’actifs de la dette des marchés émergents (EMD) a été mitigée au troisième trimestre alors qu’un certain nombre de risques géopolitiques continuaient de se faire sentir sur l’ensemble    des marchés émergents. Les rendements ont été positifs sur l’ensemble des classes d’actifs EMD en devise forte, la dette des entreprises des marchés émergents (EM) affichant un rendement de 1,55 % et la dette souveraine EM un rendement de 1,39 %. La dette EM en devise locale a perdu 0,62 %, pénalisée par l’effet des devises locales qui ont perdu 3,72 % dans leur ensemble. Les actifs en devise forte et les taux locaux ont été stimulés par la forte baisse des taux des bons du Trésor américain, ainsi que par l’attitude conciliante de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE). 

L’Argentine sous les feux de la rampe
La baisse des devises émergentes a été alimentée par l’escalade des tensions commerciales sino-américaines, le ralentissement de la croissance du commerce international et la chute des prix du pétrole, qui ont perdu 8,7 % sur le trimestre malgré l’attaque du plus grand site de stockage de pétrole de l’Arabie saoudite par des drones. Les performances ont été variables, les monnaies turque et thaïlandaise ayant gagné du terrain tandis que toutes les autres devises locales de référence en perdaient, l’Argentine et le Brésil affichant les plus fortes baisses. L’Argentine en particulier s’est retrouvée à l’avant-plan alors qu’elle entamait un processus de restructuration de sa dette. Le pays s’est trouvé en défaut de paiement technique après la réaction des marchés aux résultats des primaires générales pour l’élection présidentielle, le président Macri subissant un lourd revers face au vainqueur surprise Alberto Fernández et à l’ancienne présidente Cristina Fernández de Kirchner. Fortement influencé par ces événements, le peso argentin a perdu 26 % sur le trimestre.

Les marchés émergents suivent l’exemple de la Fed
Les statistiques économiques du FMI pour le second trimestre font ressortir un taux de croissance de 2 % à l’échelon mondial, son plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2016. L’inflation mondiale s’affiche à 2 % et celle des marchés émergents à 3,8 %. Le taux de croissance du commerce mondial a baissé à -4,9 %, son plus bas taux depuis le premier trimestre 2016 sous l’effet du ralentissement cyclique de la Chine et du conflit commercial prolongé avec les États-Unis. Suivant l’exemple de la Fed, plusieurs pays ont abaissé leurs taux pendant le trimestre, avec notamment une baisse de 0,5 % du taux des réserves obligatoires en Chine, une baisse de 0,25 % en Corée du Sud, en Russie, en Thaïlande et au Mexique, et une baisse de 0,35 % en Inde.

Perspectives

D’une manière générale, nous restons positifs sur la dette émergente, estimant que les valorisations restent attrayantes et que les marchés émergents continuent d’afficher une croissance mesurée. Nous sommes néanmoins conscients de la persistance de certains risques, dont notamment les négociations commerciales en cours entre la Chine et les États-Unis, les tensions grandissantes dans le Golfe persique et les fluctuations importantes des marchés de devises, de taux d’intérêt et d’obligations.

  • Opportunités: nous continuons de privilégier les actifs en devise forte, et estimons que les segments de la dette souveraine et des obligations d’entreprises demeurent les plus attrayants dans le contexte actuel, car ils bénéficient de la baisse attendue des taux et d’une croissance économique toujours solide. Nous estimons que les taux locaux restent également intéressants, car les gouvernements continuent de suivre des programmes de consolidation budgétaire tout en s’efforçant de stimuler leurs économies. Au niveau régional, l’Amérique latine continue d’offrir certaines des opportunités d’investissement les plus attrayantes en termes de profil risque/rendement, et nous observons également de la valeur chez certains émetteurs d’Europe de l’Est à rendement élevé en devise forte. Dans l’ensemble, nous privilégions les pays qui ont la possibilité de s’adapter à un avenir incertain, compte tenu des fluctuations observées dans les matières premières, les taux d’intérêt de référence et la croissance des marchés développés.
  • Au-delà de l’indice: sur l’ensemble des marchés émergents, les opportunités les plus intéressantes s’observent en dehors des indices traditionnels. En matière de dette souveraine, par exemple, nous observons des opportunités dans des pays comme l’Albanie et la Macédoine, qui ne figurent pas dans l’indice à l’heure actuelle. Nous n’hésitons pas non plus à opter pour une exposition zéro à des pays qui ne nous semblent pas offrir un profil risque/récompense favorable, même si ces pays font partie de l’indice. Nous pensons ainsi que les risques politiques sont actuellement sous-évalués en ce qui concerne les pays du Conseil de coopération du Golfe, et n’avons par conséquent quasiment aucune exposition à cette région,  ce qui constitue un écart notable par rapport à l’indice.  
  • Risques: pour le reste de l’année, les principaux risques continuent à porter sur la politique du commerce des États-Unis et ses répercussions potentielles sur le commerce international, ainsi que sur la montée des tensions au Moyen-Orient. Malgré l’attitude conciliante des banques centrales et les réunions commerciales à venir  entre la Chine et les États-Unis, nous ne voyons pas à l’heure actuelle de catalyseur suffisamment puissant pour provoquer une appréciation générale des devises. Compte tenu de l’effet de la baisse des taux sur les taux de change, et sachant que les pays émergents ont l’habitude de se servir de leur monnaie pour absorber les chocs, notamment en rendant leurs exportations plus compétitives sur les marchés internationaux afin de stimuler leur activité économique, les investisseurs devront faire preuve de discernement dans leurs choix de devises.
  • Sélectivité: nous restons optimistes au vu de la conjoncture actuelle des marchés émergents, qui s’est nettement améliorée depuis décembre 2018 et reste soutenue par l’attitude accommodante des banques centrales. La rigueur de l’analyse ascendante, la qualité de la sélection des titres, la gestion active et l'atténuation des risques restent néanmoins d’une importance primordiale, comme nous l’évoquions récemment dans cet article.

L'inflation et le commerce mondial à leur plus bas depuis des annéesSources : Bloomberg Professional, Haver, Barings. Données au 30 juin 2019.

La montée de la dette à rendement négatifSources : Barings LLC, IIF, Bloomberg Professional. Données au 30 juin 2019.

Toutes les prévisions figurant dans ce matériel s’appuient sur les opinions de Barings concernant le marché à la date de rédaction du matériel et sont sujettes à changement sans préavis, en fonction de nombreux facteurs. Toute prédiction, projection ou prévision n’est pas un indicateur fiable de résultats futurs ou probables. Investir comporte toujours des risques. La valeur de tous placements et de tous revenus de placements peut diminuer ou augmenter et n’est garantie ni par Barings ni par quiconque. LES PERFORMANCES PASSEES NE SONT PAS UN INDICATEUR FIABLE DES PERFORMANCES FUTURES.

Lire la suite Moins

Tous résultats d’investissement, toutes compositions de portefeuille et tous exemples indiqués ou fournis dans ce matériel le sont exclusivement à titre indicatif et ne constituent aucunement des indicateurs fiables des résultats d’investissement, compositions de portefeuille ou des investissements futurs. La composition, la taille et les risques associés à un placement peuvent différer considérablement des exemples fournis dans ce matériel. Nous n’affirmons aucunement qu’un placement sera obligatoirement rentable ou qu’il n’encourra pas de pertes. Le cas échéant, l’évolution des taux de change pourrait également affecter la valeur des placements. Tout investisseur potentiel doit lire les potentiels matériels décrivant nos services afin d’obtenir, le cas échéant, des détails et de connaître les facteurs de risques associés à tout Fonds et/ou Stratégie mentionné
dans ce matériel. Les Fonds mentionnés dans ce matériel sont autorisés à la commercialisation en France.

Barings est le nom commercial des activités de gestion d’actifs internationales et des activités afférentes de Barings LLC et de ses entités affiliées à travers le monde. Barings Securities LLC, Barings (U.K.) Limited, Barings Global Advisers Limited, Barings Australia Pty Ltd, Barings Japan Limited, Barings Real Estate Advisers Europe Finance LLP, BREAE AIFM LLP, Baring Asset Management Limited, Baring International Investment Limited, Baring Fund Managers Limited, Baring International Fund Managers (Ireland) Limited, Baring Asset Management (Asia) Limited, Baring SICE (Taiwan) Limited, Baring Asset Management Switzerland Sarl, et Baring Asset Management Korea Limited sont chacune des sociétés affiliées de services financiers détenues par Barings LLC (chacune, individuellement, une « Affiliée »)

ABSENCE D’OFFRE : ce matériel est fourni à titre informatif uniquement est n’est pas une offre ou sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument ou service financier dans toute juridiction. Le contenu des présentes a été préparé sans tenir compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de quiconque étant amené à les recevoir. Ce matériel n’est pas un conseil en investissement, une recommandation en investissement, une recherche d’investissement ni une recommandation sur le caractère pertinent ou approprié de tout titre, produit, investissement ou stratégie d’investissement particulière, il ne doit pas être traité comme tel et ne doit pas être interprété comme un matériel prévisionnels.

Sauf mention contraire, les opinions contenues dans ce matériel sont celles de Barings. Ces opinions sont exprimées de bonne foi en fonction des faits connus au moment de leur préparation et sont sujettes à changement sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille individuelles peuvent avoir des opinions différentes de celles exprimées dans les présentes et peuvent prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Certaines parties de ce matériel pourraient s’appuyer sur des informations reçues de sources que nous considérons comme fiables. Même si tout a été mis en œuvre pour que les informations contenues dans ce matériel soient exactes, Barings ne fournit aucune garantie, explicite ou implicite, concernant l’exactitude, l’intégrité ou l’adéquation de ces informations.

Tout service, titre, investissement ou produit exposé dans ce matériel pourrait ne pas convenir à un investisseur potentiel ou ne pas être disponible dans son pays ou territoire. Les droits de propriété intellectuelle de ce matériel sont détenus par Barings. Les informations figurant dans ce matériel peuvent être utilisées à des fins personnelles, mais ne peuvent être modifiées, reproduites ou distribuées sans le consentement de Barings.

19-973600

X

En utilisant notre site web Barings.com, vous acceptez (1) que nous pouvons utiliser certains cookies sur votre appareil ainsi que d'autres outils de suivi en ligne comme expliqué dans nos Termes et Conditions et Confidentialité du site et (2) vous acceptez les Termes et Conditions.