FR France Investisseur professionnel
Gestion alternative

Un Fonds de Private Equity ne se Limite pas à ses Chiffres

janvier 2019 - 6 min lire

Chez Barings, contrairement à la croyance populaire, nous estimons que l'identification d'opportunités de haute qualité parmi les gestionnaires de capital-investissement émergents et diversifiés peut offrir aux investisseurs des rendements ajustés au risque attrayants.

Supposition vs Réalité

Chez Barings, nous pensons que l’identification de gestionnaires de fonds de Private equity de qualité dès le début de leur parcours dans l’entreprise peut générer des rendements ajustés au risque intéressants.

Au fur et à mesure que les marchés privés se développent, de nouvelles entreprises continuent d’entrer dans la catégorie des sociétés de private equity. Le secteur de la levée de fonds est devenu de plus en plus concurrentiel, avec un plus grand nombre de general partners (commandités—GP) sur le marché et un plus grand nombre de fonds disposant de montants record de capital. Les gestionnaires émergents (définis de manière générale comme étant les GP qui lèvent des fonds institutionnels I, II ou III) font face à des difficultés, les limited partners (commanditaires—LP) réduisant le nombre des relations de GP et affectant des sommes plus importantes à un nombre de fonds plus limité. Les gestionnaires émergents doivent également se différencier de leurs pairs à mesure que le marché continue de croître.

En dépit des difficultés toujours présentes en matière de levée de fonds, les données indiquent que les gestionnaires émergents offrent généralement de meilleurs rendements aux investisseurs, les fonds qui investissent pour la première fois ayant un TRI net médian plus élevé que les fonds qui n’investissent pas pour la première fois pour 10 des 15 millésimes depuis 2000 et un tiers des nouveaux fonds se classant parmi le quartile le plus performant (tous les millésimes combinés). Malgré cela, les gestionnaires émergents sont souvent évités ou négligés par les investisseurs.1

Remettre en question les présomptions habituelles.

Près de la moitié de tous les investisseurs ont choisi de ne pas investir dans des fonds levés par une société nouvellement créée (first-time fund), beaucoup évitant également les fonds II ou III, en raison de certaines idées fausses qui circulent à propos des gestionnaires émergents (dont la croyance que ces investisseurs ne disposent d’aucune expérience reconnue, courent trop de risques et manquent cruellement de moyens financiers).

SUPPOSITION: Les plus grands fonds sont en mesure de générer des rendements plus élevés.

RÉALITÉ: Au fur et à mesure que les fonds de private equity en général prennent de l’ampleur et sont mieux établis, la probabilité d’un « coup gagnant » ou d’une « sortie de route » qui a un impact global sur la performance du fonds diminue. Le rendement a tendance à se rapprocher de la moyenne plutôt que du quartile supérieur ou même du quartile inférieur.

  1. En 2017, 2 296 fonds ont levé 744 milliards de dollars sur le marché. Source : Février 2018 Private Equity and Venture Capital Spotlight
X

En utilisant notre site web Barings.com, vous acceptez (1) que nous pouvons utiliser certains cookies sur votre appareil ainsi que d'autres outils de suivi en ligne comme expliqué dans nos Termes et Conditions et Confidentialité du site et (2) vous acceptez les Termes et Conditions.